Taille du texte

-A +A

Concertation des familles

ᐯᑰᑌᓅ ᓀᐁᔥᑐᒻ

Peyakutenuu Niishtam – La famille d’abord!

Une concertation de la famille implique une réunion de celle-ci, des amis et du groupe de soutien pour discuter des préoccupations familiales, trouver des solutions avec l’appui des professionnels et des ressources disponibles afin de développer un plan de guérison familiale.

La concertation des familles est un outil utilisé par le Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie James afin d’aborder les situations familiales et sociales qui peuvent viser l’appui familial, la réadaptation des enfants, les demandes d’hébergement, les enfants handicapés, les parents ayant une maladie grave ou la protection des jeunes. La concertation réparatrice est aussi utilisée dans des situations telles que la médiation victime/agresseur, les cercles de sentence, la réinsertion, la diversion, les infractions scolaires, la violence familiale, les cercles de conflits, les disputes familiales, le placement des personnes du troisième âge et les préoccupations communautaires.

Le processus de concertation familiale a pour objet d’utiliser les forces et les ressources familiales en tant que groupe familial de planification afin d’assurer l’appropriation du problème et sa gestion. La famille a une définition « large » afin d’y inclure l’enfant, les parents, la famille élargie et d’autres adultes qui pourraient jouer un rôle dans la vie de l’enfant/client (membres de famille « honoraire »). Le rôle du professionnel au sein de la concertation familiale est de fournir l’information et les consultations plutôt que d’influencer ou prendre des décisions au nom de la famille. La concertation familiale est un choix volontaire et donc les aiguillages ne pourront être faits qu’avec l’assentiment de la famille.

Un aiguillage vers la concertation familiale se fait au terme d’une évaluation et mène à la planification d’une réunion par le personnel du service approprié, c.-à-d. la Service de la protection de la jeunesse, Awash, Uschiniichisuu ou le Système de justice des jeunes.

Un animateur indépendant est nommé pour mener la concertation familiale, c.-à-d., une personne formée qui n’a pas de lien direct avec le cas.

Les coordonnées

Caroline Oblin, 
Agente de planification programmation et recherche – Foyers d’accueil
coblin@ssss.gouv.qc.ca

Leslie Tomatuk
Coordonatrice d’Awash et d’Uschiniichisuu à Eastmain
Leslie.tomatuk@ssss.gouv.qc.ca