Taille du texte

-A +A

Coronavirus - Pas de cas dans notre région mais le CBHSSJB est prêt à intervenir

24 février, 2020
Frontline staff participate in fit testing of masks, as part of COVID-19 preparedness efforts.

Bien que le risque d'un cas de COVID-19, ou Coronavirus, reste très faible au Canada, le CCSSSBJ forme les travailleurs de la santé de première ligne à l'utilisation aédquate des équipements de protection individuelle, afin que notre première et meilleure ligne de défense, contre la propagation de la maladie, reste forte.

Cette semaine, des infirmières, des médecins, des techniciens et d'autres membres du personnel qui travaillent directement avec les patients ont été équipés de masques N-95, dans le cadre des efforts déployés à l'échelle régionale, pour protéger la population contre la propagation de ce nouveau virus, qui, pour l'instant, est en grande partie confiné en Chine.

En protégeant notre personnel de première ligne, nous nous assurons qu'il est en mesure de fournir les meilleurs soins possibles à la population, en cas d'apparition d'une maladie respiratoire infectieuse comme le COVID-19.

Parallèlement, la Direction de la santé publique et la Direction des mesures préhospitalières et d'urgence travaillent en étroite collaboration avec le ministère de la Santé du Québec, pour mettre en place des procédures d'urgence permettant d'identifier rapidement, de soigner et de transférer en toute sécurité les patients atteints de COVID-19.

Procédure pour les cas suspects en Eeyou Istchee

Le CCSSSBJ recommande à tous les employeurs en Eeyou Istchee de garder une trace de tous les employés qui ont récemment voyagé en Chine et de leur demander d'attendre 14 jours après leur retour au Canada, avant de retourner en Eeyou Istchee.

En Eeyou Istchee, si une personne a de la fièvre et de la toux, il s'agit probablement d'un rhume ou d'une grippe. Toutefois, si une personne présente des symptômes (fièvre, toux ou difficultés respiratoires) ET a récemment voyagé en Chine (ou a été en contact étroit avec une personne qui en a), elle doit immédiatement contacter son CMC local. Il est très important qu'ils informent les travailleurs de la santé de leur état, avant, ou immédiatement après leur arrivée à la clinique, afin que nous puissions prendre les mesures appropriées pour les soigner et prévenir la propagation à d'autres personnes.

Cette semaine, le personnel du CCSSSBJ à Chisasibi a accueilli chez eux deux collègues qui viennent de sortir de deux semaines d'auto-isolement volontaire, après un voyage en Chine. Ce geste supplémentaire pour assurer la sécurité du personnel de l'hôpital et de la communauté a été très apprécié par tous les membres de l'organisation. 

Pour plus d'informations, consultez le site creehealth.org/coronavirus