Taille du texte

-A +A

Le Conseil cri de la santé se joint au Gouvernement de la Nation crie dans le cadre de la dernière journée d’audience de la CERP

21 décembre, 2018
CERP

Lors de la dernière journée d’audience publique de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec (aussi connue sous l’acronyme CERP ou la Commission Viens), la présidente et le directeur général du CCSSSBJ, Bella M. Petawabano et Daniel St-Amour, se sont joints aux représentants de la Nation crie, le Grand Chef Abel Bosum, Bill Namagoose, Melissa Saganash, et leurs conseillers juridiques M. John Hurley, et M. François Dandonneau lors d’une séance diffusée en direct devant l’honorable Jacques Viens.

Visionnez la version archivée de la vidéo de l’audience du 14 décembre

Pour en savoir plus à ce sujet, visitez le site Web du Gouvernement de la Nation crie

Les représentants de la Nation crie ont présenté un bilan final à la Commission au nom du Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee)/Gouvernement de la Nation crie. Dans le cadre d’un témoignage verbal, ils ont formulé des recommandations visant à reconnaître et à corriger le problème de racisme systémique qui existe au Québec. 

Si les services de police étaient le point de mire de la dernière journée de témoignages, le bilan final du Gouvernement de la Nation crie comportait un chapitre sur la santé et les services sociaux comprenant les recommandations principales faites par le Conseil cri de la santé à l’intention de la CERP. Le Conseil cri de la santé a appuyé l’évaluation du Gouvernement de la Nation crie selon laquelle les logements surpeuplés et inadéquats constituent l’une des principales causes de problèmes sociaux et de santé. Le Conseil cri de la santé a aussi formulé des recommandations en faveur d’une formation à grande échelle sur la sauvegarde de la culture, de la reconnaissance juridique de la valeur et de l’importance des méthodes de guérison traditionnelles, et de la pertinence continue de la Commission de vérité et réconciliation (CVR).

Le Conseil cri de la santé est très activement engagé auprès de la Commission, intervenant à 18 reprises au cours des audiences et soumettant de nombreux rapports détaillés. Le CCSSSBJ a offert un soutien émotionnel et psychologique de la part des employés de pensionnats aux membres de la communauté crie ayant choisi de témoigner devant la Commission pour lui faire part de leur expérience. 

La phase d’audiences publiques de 38 semaines de la Commission est désormais terminée. Le commissaire rédigera son rapport, qui sera publié à l’automne 2019. 

Dans sa conclusion adressée aux représentants de la Nation crie, l’honorable juge Viens les a assurés que son rapport ferait état de l’importance du logement, et a déclaré que l’éducation et la formation devraient faire partie de la solution. « En sensibilisant davantage les Québécois aux réalités des Autochtones, les préjugés pourraient disparaître ». En faisant référence à la contribution crie à l’enquête, le juge Viens à déclaré ceci : « Votre aide nous a été essentielle, et ce faisant, vous avez aidé la population crie en vous assurant que nous comprenions la situation ».