Taille du texte

-A +A

Le Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James signe une lettre demandant au gouvernement canadien d’éliminer le plomb des munitions et du matériel de pêche

19 avril, 2018
Iyiyimiichim is healthy... but lead is not

Dans une lettre adressée à la ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Mme Catherine McKenna, des représentants du Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James, de l’Association des trappeurs cris, de la Régie régionale de la santé et des services sociaux Nunavik, de la Nunavik Hunting, Fishing and Trapping Association (NHFTA), de l’Administration régionale Kativik, ainsi que d’autres experts en matières de santé et d’environnement, demandent au gouvernement canadien d’agir afin d’éliminer l’emploi du plomb dans les munitions et le matériel de pêche.

La lettre montre que les études récentes commandées par le gouvernent canadien sur le plomb dans les munitions et le matériel de pêche fournissent des preuves irréfutables que celui-ci est préjudiciable à la santé des êtres humains et de la faune et donc, devrait être éliminé.

Les signataires de la lettre demandent au gouvernement ce qui suit :

  • reconnaître les preuves scientifiques qu’il n’y a pas de niveau d’exposition au plomb qui soit sécuritaire.
  • modifier le seuil actuel d’intervention de Santé Canada, qui est dépassé et dangereusement inadéquat pour déterminer si les Canadiens, et en particulier les jeunes enfants, ont des concentrations dangereuses de plomb dans leur sang;
  • reconnaître que les communautés autochtones, surtout les enfants, sont particulièrement à risque car elles dépendent de la chasse et de la pêche pour leur subsistance;
  • appuyer la demande du Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James, de l’Association des trappeurs cris, de la Régie régionale de la santé et des services sociaux Nunavik, de la Nunavik Hunting, Fishing and Trapping Association (NHFTA), de l’Administration régionale Kativik d’éliminer l’emploi du plomb dans les munitions et le matériel de pêche;
  • introduire un plan d’action afin d’éliminer progressivement l’utilisation du plomb dans les munitions et le matériel de pêche tout en travaillant en collaboration avec les communautés autochtones, les provinces, les organisations non-gouvernementales, ainsi que les intérêts commerciaux;
  • mettre sur pied un fonds avec pour objectif spécifique d’aider les communautés autochtones à faire la transition à des munitions et du matériel de pêche sans plomb.

Le gouvernement a pris action pour ce qui est du plomb dans l’essence, la peinture et d’autres produits de consommation. Par contre, des milliers de tonnes de plomb sont rejetées dans l’environnement tous les ans par l’utilisation de munitions et de matériel de pêche contenant du plomb, posant ainsi des risques significatifs à la santé humaine, empoisonnant un grand nombre d’huards, d’aigles et de cygnes et laissant un héritage toxique pour la prochaine génération.

Les choses peuvent être différentes. Il existe des alternatives sûres et efficaces sans plomb.

Pour en savoir d’avantage voir la Campagne sans plomb du Conseil Cri (en anglais).

Les études mentionnées dans cet article :

http://publications.gc.ca/site/archivee-archived.html?url=http://publications.gc.ca/collections/collection_2018/eccc/En14-307-2018-eng.pdf

http://publications.gc.ca/site/archivee-archived.html?url=http://publications.gc.ca/collections/collection_2018/eccc/En14-308-2018-eng.pdf

Informations additionnelles :

Paul Meillon, M. Sc
Agent de planification, programmation et recherche
Programme de Santé environnementale
Service régional de Santé publique
Tél. : 514-861-2352, poste 73255