Taille du texte

-A +A

Hommage a Simone Bernard, Infirmère a Chisasibi

09 mai, 2017
Simone Bernard giving Misty Shisheesh her first bath in 2000

Le 28 avril 2017, le Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James (C.C.S.S.S.B.J.) et la Nation crie ont perdu un grand pan de leur histoire avec le décès de Simone Bernard Lameboy, épouse de George Lameboy et mère de Pauline, Mélanie et Marie Claude. En tant qu’infirmière bachelière, elle laisse un patrimoine durable au C.C.S.S.S.B.J. et à l'histoire des soins de santé et de la pratique infirmière en Eeyou Istchee.

« J’aimerai que le C.C.S.S.S.B.J. reconnaisse que ma mère nous a consacré sa vie et sa carrière » déclare Mélanie Lameboy, fille de Simone. Le jour même où sa mère est décédée, cette dernière a pris le temps de partager avec nous ses souvenirs parce qu’elle et ses sœurs veulent que le C.C.S.S.S.B.J. comprenne l’ampleur de l‘impact qu’a eu leur mère sur l’organisation. Née à Sainte-Hélène-de-Mancebourg, en Abitibi, elle est venue vers la fin des années 60 à Fort George en tant que jeune infirmière pour « aider les Indiens », comme le disaient ses parents.

Cela a été le début d'une nouvelle vie. « Ma mère est devenue crie", a déclaré Mélanie et elle a ajouté, la preuve, "lorsqu’elle ne se sentait pas bien, elle avait envie de manger de nos aliments traditionnels ». Elle a épousé George Lameboy, elle a vécu la relocalisation de la communauté en 1981 et elle a fait partie de l'équipe infirmière initiale de l'hôpital Chisasibi. Pendant plus de 35 ans, Simone Bernard Lameboy a été un mentor et un appui pour toutes les personnes qui ont travaillé à l'hôpital, en particulier ses collègues infirmières.

À la fin de sa vie, son médecin Vanessa Cardy, spécialiste en soins palliatifs, s’est souvenue de la façon dont Simone l’a initiée à son arrivée à l'hôpital de Chisasibi. Eleanor Gull, infirmière à Waswanipi, a été orientée par Simone à il y a huit ans. Elle se souvient d'une « petite dame fougueuse » connue pour sa compassion. Sa fille, Mélanie nous dit qu’« elle a travaillé jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus le faire ». Elle avait même renouvelé son permis d'infirmière après avoir reçu son diagnostic de cancer et elle n’a fermé son dossier d'employée que cette année. L'hôpital était son deuxième chez-soi, son bébé et l'endroit où elle a passé sa vie. Elle y est morte dans la matinée du 28 avril 2017.

Au moins deux et peut-être même trois générations d’Eeyouch à Chisasibi ont vues le jour aidées par Simone Bernard Lameboy. Les filles de Simone aimeraient identifier toutes les personnes que leur mère a aidé à mettre au monde en leur donnant un ruban rose ou bleu pour les identifier. De plus, elles donneront un ruban bleu marine (la couleur préférée de leur mère) à tous ceux et toutes celles qui ont été soigné(e)s par leur mère. Ils ou elles peuvent contacter Pauline Lameboy par Facebook pour lui laisser savoir s'ils font partie de ce groupe de personnes qui en doivent tant à Simone.

Au nom de sa famille, Mélanie a exprimé sa reconnaissance envers Dre Vanessa Cardy. Elle a ajouté que Simone, fidèle à ses valeurs, s’est battue jusqu'à la fin avec dignité, courage et détermination.