Taille du texte

-A +A

ANNONCE DU NOUVEAU CENTRE DE SANTÉ RÉGIONAL EEYOU-EENOU À CHISASIBI

07 octobre, 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ANNONCE DU NOUVEAU CENTRE DE SANTÉ RÉGIONAL EEYOU-EENOU À CHISASIBI

Chisasibi (7 octobre 2019) — Le Conseil Cri de la Santé et des Services sociaux de la Baie-James se joint au gouvernement de la nation Crie afin de marquer l’annonce de la construction d’un nouveau centre de santé régional Eeyou-Eenou à Chisasibi. La présidente du CCSSSBJ, Bella Moses Petawabano, ainsi que le Grand Chef Abel Bosum, ont souhaité la bienvenue aux représentants du gouvernement du Québec à Chisasibi.

Le projet a été annoncé lors d’une visite à Chisasibi de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, en compagnie de la ministre déléguée aux Affaires autochtones, Sylvie D’Amours, à laquelle a participé le député d’Ungava, Denis Lamothe.

Le projet est financé par le gouvernement du Québec et est lié à une nouvelle convention de financement quinquennal signé le même jour que l’annonce du Centre de santé. Le CCSSSBJ gérera le projet et sera propriétaire et exploitant du nouveau centre.

La nouvelle installation de 300 millions de dollars et de 20 000 m2 combinera un hôpital de 52 lits pour la population d’Eeyou Istchee et un centre de Miyupimaatisiiun (santé) communautaire (CMC), offrant des services de première ligne et de santé communautaire à la population locale de Chisasibi. Le nouveau Centre de santé régional devrait être achevé d’ici 2025.

Ce nouvel établissement remplacera un hôpital vétuste ouvert en 1980 et des services de santé communautaires maintenant hébergés dans des roulottes. L’hôpital actuel n’a pas de capacité chirurgicale et dispose d’un espace très limité pour desservir une communauté grandissante de 5 000 personnes à Chisasibi, ainsi que pour les autres communautés cries qui dépendent de Chisasibi pour les services hospitaliers, notamment les Nations cries de Whapmagoostui, Wemindji, Eastmain, Nemaska ​​et autres.

Le nouveau centre de santé régional Eeyou-Eenou sera équipé des technologies de pointe en matière d’équipement médical, de diagnostic et de télémédecine pour desservir la population de la région. Le centre hospitalier le plus proche étant à près de 1 000 km, à Val-d’Or, fera de Chisasibi un centre régional important pour les services médicaux.

Citations :

« La construction d’un nouveau centre de santé régional qui desservira l’ensemble de notre population, et pas seulement la population de Chisasibi, constitue une étape majeure dans l’amélioration de l’accès aux services sur le territoire. Cette nouvelle installation nous permettra de fournir de nombreux services actuellement non offerts à Eeyou Istchee et d’en améliorer de nombreux autres. Tous ces éléments sont essentiels au bien-être de notre population et à notre engagement de promouvoir Miyupimaatisiiun à la population d’Eeyou Istchee. »

Présidente Bella Moses Petawabano

Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie-James

« Le centre de santé régional sera un grand établissement, mais il ne s’agit pas uniquement d’acier et de béton. Tout d’abord, il s’agit des gens — répondre aux besoins humains des Cris par le biais de soins humains. Mais la nouvelle installation est concrète dans un sens : elle concrétise la vision de la section 14 de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois qui consiste à offrir des services de santé et des services sociaux aux Cris d’Eeyou Istchee. C’est la vision réaffirmée dans le Plan régional stratégique du Conseil. »

Grand chef Dr Abel Bosum

Grand conseil des Cris (Eeyou Istchee)/Gouvernement de la nation crie

Faits saillants :

Le nouveau Centre de santé régional fournira un environnement sécuritaire sur le plan culturel, conçu pour répondre aux besoins de la communauté. Le manque de nombreux services dans la région oblige actuellement les gens à se rendre à Val-d’Or ou à Montréal, ce qui est coûteux et exerce des pressions sur les autres secteurs du réseau de la santé.

Les nouveaux services hospitaliers qui seront offerts dans le Centre de santé régional et qui ne sont pas disponibles actuellement dans la région comprennent :

  • L’oncologie (chimiothérapie)
  • La chirurgie
  • Une augmentation des services de diagnostic (CT scan)
  • La gynécologie et l’obstétrique, en réponse à l’objectif de ramener les naissances sur le territoire
  • Les services de santé mentale et de toxicomanie, pour une sécurité culturelle accrue
  • Un laboratoire de sommeil pour diagnostiquer les troubles du sommeil, qui sont très fréquents
  • Un espace dédié aux soins palliatifs bien adaptée afin de respecter les pratiques culturelles cries
  • Une garderie

L’ancien bâtiment de l’hôpital sera réaménagé et le site du nouveau centre sera situé dans un endroit central de la communauté, avec un accès facile aux routes d’évacuation médicale.

– 30 —

Personnes contact :

Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la baie James

Katherine Morrow, tél. (418) 770-1444

Gouvernement de la nation crie

Melissa Saganash, Tél. (514) 249-8598